A letter from Kevin Brownlow on Triangle

The film historian Kevin Brownlow (whose initials, K B, echo the name of Ince’s studio Kay Bee) was kind enough to react to a conference given in Stirling on the mode of production at Triangle (see below « The Ince ‘method’… ») and to send the author the following letter we publish here with his consent. I thank him for all this, and also for pointing to two mistakes I made in my Stirling presentation.

Oct 20 09

Dear Marc Vernet;

I was fascinated by your paper  on Triangle, and wish I could sit down and talk with you – and better still, show you some examples.  The very first film I acquired (as an 11-year old collector) was a Triangle-Fine Arts film, and I have been intrigued by Triangle ever since. I met  people who worked for each apex of Triangle and if you decide to extend your subject, I would be happy to send you transcripts of what they said.

DWG; He was generally thought to have supervised the Fine Arts films, yet as you say he was far too busy on what became INTOLERANCE. And some of the films were made at Triangle’s East Coast headquarters on the Clara Morris Estate under the supervision of Allan Dwan. What he did do was to set the cast and crew on the right path by supervising rehearsals. Sidney Franklin told me that when he and his brother Chester made LET KATIE DO IT (1915), at Fine Arts, an excellent kid picture set during the Mexican revolution, Griffith came over and watched rehearsals, adding ideas and generally encouraging the two young men (I think Sidney was 22). Franklin was so impressed he kept DWG’s cigar butt as a souvenir in his safe! He was dismayed when DWG removed one of his best shots because he wanted to reshoot it for THE MOTHER AND THE LAW.

Continuer la lecture de A letter from Kevin Brownlow on Triangle

Une pointe supplémentaire à la Triangle : C. Gardner Sullivan

Notre travail de dépouillement des archives de la Triangle pour en comprendre l’histoire nous conduit à revoir la conception traditionnelle de cette structure sous plus d’un angle. Tout d’abord elle n’est pas une, mais connaît en quelques années (et parfois quelques mois) des changements importants qui en changent la face. Ensuite c’est plus une marque, une structure de distribution (sur le modèle de Mutual) qu’une véritable structure de production, assurée en amont notamment par la New York Motion Picture (côté Kessel et Baumann au début) et la Majestic (côté Aitken). Enfin, les trois mousquetaires (Ince, Griffith et Sennett), qui ne sont pas là en tant que réalisateurs mais en tant que responsables de produit, ne sont pas trois mais bien plus. Il faut non seulement y ajouter les financiers initiaux (Aitken, Kessel et Baumann, plus les banquiers du 5 novembre 1915), mais aussi Douglas Fairbanks qui est une des cartes maîtresses du lancement du programme Triangle en septembre puis novembre 1915. Dans la ligne de cette idée (importance de la star), une étude reste à faire (elle est en cours dans le groupe grâce à Jean-Michel Pignol) sur la place réelle de stars féminines que l’on retrouve de film en film, comme Bessie Love (partenaire de Douglas Fairbanks et de William S. Hart) ou Bessie Barriscale (une de ces vedettes venues du théâtre et dont manifestement le rôle a été aussi positif que celui de Fairbanks, à l’encontre des idées reçues sur le handicap qu’auraient été pour la Triangle les acteurs issus du théâtre) .

William S. Hart, The Aryan, 1916. Avec Bessie Love. Scénario de C. Gardner Sullivan. Coll. Cinémathèque française. D.R.
William S. Hart, The Aryan, 1916. Avec Bessie Love. Scénario de C. Gardner Sullivan. Coll. Cinémathèque française. D.R.

Continuer la lecture de Une pointe supplémentaire à la Triangle : C. Gardner Sullivan

Liste des films Triangle conservés par la FIAF

On trouvera, par le lien ci-dessous une recension, jusque là totalement inexistante, de tous les films Triangle conservés actuellement dans le monde. On trouvera en colonne K la liste des archives concernées.

Cette recension a été établie par Camille Blot-Wellens, directrice des collections Film de la Cinémathèque française, et elle a été rendue possible par les outils mis à disposition par la Fédération internationale des archives du film (FIAF). Le secrétaire général de la FIAF, Christian Dimitriu, en a autorisé la publication. Loïc Arteaga a établi, sur la base du travail de Camille Blot-Wellens, le tableau Excel présenté.

Les informations communiquées ne préjugent en rien de l’accès aux documents, lequel relève de chaque institution.

Films Triangle (FIAF)

Il faut aussi ajouter à cette liste un film Triangle – Keystone de 1915, Fatty and the Broadway Stars, avec et de Fatty Roscoe Arbuckle, dont des éléments film sont conservés à la National Library of Norway, ont été restaurés par Reelcomedy et projetés à Pordenone en octobre 2008. Des élements papier (synopsis, continuity script, title sheet) sont conservés à la Margaret Herrick Library.

Ressources documentaires en ligne sur la Triangle

On trouvera par le lien ci-dessous une liste et une brève description des principales ressources en ligne concernant les archives « papier » de la Triangle et des sociétés qui lui ont été associées, conservées en France et aux Etats-Unis. On trouvera par ailleurs dans les articles une bibliographie sélective et une liste des films conservés.

Ressources en ligne

Bibliographie indicative sur la Triangle

On trouvera ci-après une courte bibliographie, ne comportant que des ouvrages sur la Triangle et sa place dans le cinéma américain dans les années 10. Cette bibliographie s’enrichira au fur et à mesure des travaux. Les commentaires sont également purement indicatif

BiblioprovV03juin2010